Comment distinguer la recherche de l’étude scientifique ?

La recherche et l’étude scientifiques sont deux concepts aux aspects singuliers et distincts, pourtant étroitement liés, tels les côtés d’une même pièce : le côté pile n’ayant sens sans le côté face. Entre différence et similitude, comment situer et comprendre ces concepts (ou notions?)

 

Indifférenciation

La recherche et l’étude s'enracinent dans la théorie, qui peut se définir succinctement comme un ensemble de concepts et de lois organisés en système, pour nous aider à comprendre et interagir avec la réalité.

(Martineau R., 1998[1]) Le rôle central de la pensée est de construire des représentations des événements, des situations ; d'en élaborer des modèles de l’expérience pour donner du sens à celle-ci. Comprendre, c’est toujours établir des relations entre une nouvelle expérience et l’ensemble de ce que l’on sait déjà.

La théorie est un facteur d’économie mentale : devant une réalité complexe et d’apparence chaotique, nous cherchons à nous en faire une idée ; et nous avons tendance à rechercher spontanément la simplicité de l’ordre, de la structure et de l’invariance ; et ceci, dans un contexte de société préétabli qui en détermine les contours.

 

Différenciation

Malgré tout, recherche et étude, bien qu'intrinsèquement liées, ne sont pas semblables : elles n’apparaissent ni de la même manière ni aux mêmes endroits, leurs processus de construction et leurs objectifs sont différents.

(Van Campenhoudt L., Quivy R., 2011[2]) La recherche créée et innove dans le champ des connaissances déjà théorisées, à partir de questionnements et de tentatives explicatives d'un phénomène de la réalité, de l'expérience. L'étude applique à un objet des connaissances déjà théorisées, qu'elle explicite, analyse et confronte, afin d'éprouver celles-ci et de les diffuser (ou de les essaimer/ ou d'en essaimer des représentations réactualisées).

La recherche génère du savoir, là où la théorie l'enracine,

et où l'étude la met en discussion.

 

Texte réalisé par l'équipe de SOCRAT, à partir de la réflexion de Nicolas Lasseel.

 

[1] Martineau Robert, 1998, La pratique pédagogique et ses fondements – La théorie une alliée nécessaire, in Vie pédagogique n°108, p. 19-23.

[2] Van Campenhoudt L., Quivy R., « Manuel de recherche en sciences sociales »,  (1re éd. 1988)  4è édition, Dunod, juin  2011

JMA